Documentation

PyroSwiss documentation pyrolyse FAQ

E. PyroSwiss Présentation

Télécharger ici

 

Vos questions - F.A.Q.

La pyrolyse est l'action de chauffer un déchet (boue de station d'épuration, pneus usagés, plastiques, biomasse...) à une température de 200 à 1000°C, en l'absence d'oxygène, pour obtenir du gaz (syngaz), de l'huile et du char, en proportions variables selon les déchets et la température de chauffe.

La co-génération est l'action de pouvoir produire de l'énergie grâce aux produits de la pyrolyse. Par exemple, il est possible de produire de l'électricité grâce au syngaz obtenu par pyrolyse, ou il est possible de brûler l'huile obtenue dans une chaudière pour le chauffage d'un bâtiment.

Les intrants sont les produits que l'on souhaite détruire par la pyrolyse. Ce sont ceux qu'on entre dans la machine pour être chauffés et transformés en syngaz, huile et char.

Il s'agit le plus souvent de déchets que l'on veut éliminer : boues de stations d'épuration, pneus usagés, déchets agricoles, produits de l'agro-foresterie (déchets de coupe de bois, sciures, copeaux, bois de rebus...), plastiques, etc.

Les extrants sont les produits issus de la pyrolyse.

Il s'agit donc, en proportions variables, du syngaz, de l'huile et du char.

Le syngaz est un des extrants obtenus par l'action de la pyrolyse. Il s'agit d'un gaz composé, entre autres, de vapeur d'eau, de méthane, d'hydrogène, de monoxyde de carbone, et d'un peu d'oxygène.

Ce gaz peut être utilisé pour faire fonctionner une turbine pour produire de l'électricité, par exemple, ou après traitement, être réinjecté dans le réseau de gaz.

Que peut-on faire de l'huile (ou biohuile) ?

L'huile est obtenue par condensation des gaz issus de la pyrolyse. On l'appelle biohuile quand l'intrant est issu de la biomasse : végétaux issus de l'agriculture (pailles...) ou bois (branchages, écorces, bois de réforme, sciures...).

Cette huile peut être utilisée, après traitement, dans des chaudières industrielles (chauffage), ou comme carburant (en mélange) des engins agricoles.

Quelle différence y a-t-il entre le char et le biochar ?

Le biochar est issu uniquement de la biomasse : déchets agricoles (pailles...) ou de l'agro-foresterie (branchages, écorces, bois de rebus, sciures, etc.).

Dans toutes les autres cas (pyrolyse de pneus usagés, de boues de stations d'épuration, de plastiques, etc.), il s'agit de char.

Comment obtient-on de l'électricité ?

Les gaz obtenus lors de la pyrolyse sont captés en sortie et envoyés à une turbine, qui produit de l'électricité.

De quelle dimension doivent être les intrants ?

Les intrants doivent être broyés et triés (un seul composant) avant la pyrolyse. Plus le broyage est fin, meilleure est la transformation chimique de l'intrant.

Pour cela, la granulmétrie des intrants la plus efficace doit être d'environ 1 mm.

Il est à noter que certains intrants nécessitent un séchage avant la pyrolyse, comme les boues de stations d'épuration, par exemple.

Quelles sont les capacités d'un équipement ?

La productivité d'un équipement varie selon les intrants. Cependant, on peut estimer qu'un équipement standart peut traiter de 500 kg à 2 tonnes par heure d'intrants secs.

Please reload

Vous avez une question spécifique et la réponse n'est pas ici ?

 

Switzerland office:

rue de la Sarraz

1304 Cossonay 

Register n° : CHE-443.211.085

Tel. : +41.21.861.04.04

Contact France

Tél.  :   0033.(0)553.200.420

Mob. : 0033.(0)629.057.707

© 2015 Energy PyroSwiss

realized by B2P Secrétariat